L’épidémie a changé les règles du jeu industriel mondiales

0 17

Hsiao-Ying Tsai

L’épidémie de pneumonie de Wuhan a eu un impact sur la chaîne d’approvisionnement économique mondiale et a également révélé le préjudice mortel de la dépendance excessive des pays à l’égard de la Chine. Entreprises nationales. Du Japon en Asie aux États-Unis dans les Amériques et aux pays de l’UE en Europe, c’est devenu une tendance pour les fabricants de quitter la Chine et de retourner dans leur pays d’origine.

Le Ministère japonais de l’économie, du commerce et de l’industrie a lancé un plan de secours économique et établi un budget de «réforme de la chaîne d’approvisionnement» pour aider les entreprises japonaises à retourner ou à délocaliser leurs chaînes de production vers d’autres pays. Dans 57 cas, le montant total de la subvention sera de 653 millions de dollars US, y compris le fabricant de masques et de produits de désinfection Iris Ohyama (Iris Ohyama), le fabricant de produits de nettoyage à l’alcool Saraya et Hon Hai’s Sharp (Sharp), etc.

Afin de permettre aux entreprises de rentrer de Chine, les États-Unis ont proposé une stratégie de << 100% du coût du retour pour les entreprises >>. Ils prennent en charge les frais de déménagement des entreprises américaines qui souhaitent revenir de Chine. Des installations et équipements à la propriété intellectuelle et à la décoration, 100% des dépenses de retour sont directement passées en charges. Payer le coût du retour en Chine pour les entreprises américaines, dans l’espoir de se dissocier davantage de la Chine. mais. Aux États-Unis, où l’industrie manufacturière est concentrée dans les industries de haute technologie, aéronautique, biochimique et militaire, l’industrie manufacturière générale est évidée, associée à des réglementations strictes en matière de travail et de protection de l’environnement, et à des coûts élevés sous divers aspects, rendant l’industrie manufacturière non compétitive. Compte tenu de la disposition des avantages, il est difficile pour le gouvernement de forcer toutes les entreprises étrangères à retourner dans le pays, et il est impossible de fournir une compensation suffisante pour faciliter la transition et fausser le mécanisme du marché. Selon les statistiques du cabinet de conseil Kearney, la Chine est le plus gros pays où le saumon rentre chez lui par les entreprises américaines, tandis que les pertes chinoises sont largement remplacées par le Vietnam en Asie et le Mexique aux États-Unis.

Le président de la Chambre de commerce européenne, Woodk, a souligné que de nombreuses petites et moyennes entreprises opérant en Chine sont au bord de la faillite; l’éclosion de l’épidémie a enseigné une leçon aux entreprises multinationales et l’imprévisibilité du marché peut amener certaines entreprises à passer d’une configuration unique à des opérations diversifiées dans une zone plus large. La commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, a également appelé les gouvernements à intensifier leurs investissements dans des entreprises stratégiquement importantes pour empêcher la Chine de profiter de la pandémie pour acheter des actions à bas prix. À moyen terme, de nombreuses industries n’ont pas nécessairement besoin de rétablir la chaîne d’approvisionnement, mais la diversifieront. Afin de réduire les coûts de production, les pays d’Europe de l’Est seront le premier choix pour le retour des entreprises européennes

Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a déclaré plus brutalement que l’épidémie est un “changeur de jeu” dans la mondialisation, soulignant la dépendance irresponsable et irrationnelle des pays vis-à-vis de la Chine, en particulier dans les domaines médical et de la santé et de la construction automobile. La relation d’approvisionnement mondiale doit être réexaminée. Il a souligné: «Nous ne pouvons pas continuer à nous permettre d’être à 80% à 85% dépendants de la Chine en termes de matériaux pharmaceutiques», et a rappelé le 8 juillet que «la réindustrialisation est une priorité absolue. , La délocalisation des entreprises est la priorité absolue. ” Il a appelé les constructeurs français tels que Renault à demander une aide financière du gouvernement pour surmonter les difficultés, et il est nécessaire d’envisager de ramener leurs lignes de production dans leurs pays d’origine.

Le 9, PricewaterhouseCoopers (PwC), un cabinet comptable international, a publié un rapport de recherche sur le retour des achats stratégiques dans la zone locale, et mené des recherches et des analyses sur les chaînes de production et de consommation de quatre industries: médecine et santé, agro-alimentaire, fabrication électrique et industrielle , A identifié 113 produits «sensibles» Le projet de recherche a été soutenu par le Comité national des achats.

L’épidémie mondiale s’est intensifiée, devenant une nouvelle force motrice du découplage des économies américaine et chinoise et de la << mondialisation >>. Des pressions sociales accrues exigent la délocalisation de certains domaines stratégiques tels que l’approvisionnement médical ou d’autres besoins en matière de soins de santé, et garantissent l’autosuffisance. L’industrie manufacturière est également confrontée à la diversification. Bases de production, numérisation industrielle et automatisation, si les multinationales en Europe et aux États-Unis confirment l’objectif stratégique de découplage de la chaîne industrielle, la nouvelle politique d’achat changera complètement la structure industrielle existante

Bien que la chaîne d’approvisionnement soit plus diversifiée et que le retour des entreprises devienne également une tendance, il existe encore de nombreuses considérations pour que les entreprises se retirent complètement de l’usine mondiale de Chine. Thomas, le président de la Chambre de commerce américaine, a souligné que les efforts visant à déplacer la chaîne d’approvisionnement hors de Chine en raison de l’épidémie de pneumonie de Wuhan pourraient nuire à la propre économie des États-Unis, sans oublier qu’il n’y a pas de pays d’origine pour les hommes d’affaires.
武汉肺炎疫情冲击全球经济供应链,也暴露了各国过度依赖中国的致命危害,更加深了国际对中国的不信任,多国政府祭出“去中国化”对策,打算撤商或阻止中国趁乱入股国内企业。从亚洲的日本到美洲的美国以及欧洲的欧盟国家,製造业离开中国、回流母国开始成为趋势

日本经济产业省推出经济纾困方案,编列“供应链改革”预算,协助日企回流,或是将产线移往其他国家,17日公布,首批符合资助迁离中国内地的日本企业名单共计57宗,补助总金额将为6.53亿美元,其中包括生产口罩与消毒用品的厂商爱丽思欧雅马(Iris Ohyama)、酒精类清洁用品製造商Saraya和鸿海旗下的夏普(Sharp)等

美国为让企业从中国回流,提出“100%替企业回流成本买单”策略,为想从中国回流的美企支付搬家费,从厂房、设备到智慧财产、装修,将回流支出百分之百直接费用化,为美企搬回国的成本买单,盼能进一步与中国脱钩。不过.製造业集中高科技、航空、生化和军工产业的美国,一般製造业空洞化,加上劳工和环保法规严格、各方面成本高,使製造业回流缺乏竞争力,尤其市场经济下,企业从经济效益考量布局,政府难强制所有海外企业回国,也不可能提供足够补偿来帮助转场,扭曲市场机制。根据顾问公司科尔尼(Kearney) 的统计,中国是美企鲑鱼返乡的最大损失国,而中国的损失,在亚洲大量被越南取代,在美国则被墨西哥取代

欧盟商会主席伍德克指出,许多在中国经营的中小企业已濒临破产;疫情的爆發为跨国企业上了一课,市场不可预测性可能导致一些公司从单一布局,转向更广泛地区的多元化经营。欧盟竞争专员维斯塔格(Margrethe Vestager)也呼吁,各国政府应该加强投资有战略价值的企业,以阻止中国趁疫情之乱低价入股。从中期看,众多产业不一定要重新建立供应链,但会使供应链更加多元,而为降低生产成本,欧商回流将以东欧国家为首选

法国经济部长勒麦尔(Bruno Le Maire)更直言,疫情是全球化“游戏规则的改变者”,凸显了各国对中国的不负责任和非理性依赖,尤其在医药健康领域和汽车製造业,必须重新审视全球供应关係,他强调 :“我们不能在药物材料方面继续让自己对中国有八十%至八十五%的依赖”,并在7月8日重申 “再工业化是重中之重,企业回迁是重中之重” 。他呼吁雷诺(Renault)等法国汽车製造商,在向政府申请金援度过难关的同时,有必要考虑将生产线移回母国

9日普华永道(PricewaterhouseCoopers,简称PwC)国际会计师事务所公布了一项针对战略采购回归本土的研究报告,对医药健康、农业食品、电气和工业制造四个产业的生产消费链进行研究分析,甄别出113类“敏感”产品,该研究项目得到了法国国家采购委员会的支持

全球的疫情加剧,成为美中经济脱钩和“反全球化”新动力,更多的社会压力要求部分战略领域搬迁如医疗供应或其他医疗保健需求,并确保自给自足,製造业也面临侧重多元化生产基地、工业数码化及自动化,欧洲与美国的跨国企业若确认产业链脱钩的战略目标,新的採购政策将会彻底改变既有的产业架构

虽说供应链更加多元,企业回流也将成趋势,但要企业完全撤离中国这个世界工厂,恐怕还有多方考量。美国商会会长托马斯就指出,借武汉肺炎疫情将供应链迁出中国的努力可能损害美国自身的经济,何况古有明训,商人无祖国

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AccepterEn savoir plus