Afghanistan: catastrophe à la frontière avec l’Iran

Au moins 100 camions-citernes détruits dans un incendie à la frontière iranienne

0

Au moins 100 camions-citernes ont été détruits samedi dans un incendie en Afghanistan à l’un des plus importants postes-frontières avec l’Iran, causant des millions de dollars de pertes, ont annoncé des responsables dimanche.

“Nous avons appris qu'(au moins) entre 100 et 200 camions ont été détruits. Nous avons besoin de plus de temps pour déterminer l’ampleur des dommages”, a déclaré Jailani Farhad, le porte-parole de gouverneur de la province de Herat, après s’être rendu sur les lieux.

L’incendie est toujours en cours, mais a été quasiment éteint, et une enquête est en cours.

Environ 20 blessés ont été emmenés à l’hôpital suite à l’incendie, qui a débuté samedi en début d’après-midi au poste-frontière d’Islam Qala, a ajouté M. Farhad, un chiffre confirmé par des responsables de santé.

Alors que les pompiers tentaient d’éteindre le feu, des pilleurs se sont introduit sur les lieux, dérobant des biens importés et exportés à la frontière, a raconté Younus Qazi Zada, le chef de la Chambre de commerce de Herat.

“La catastrophe est bien plus importante que ce que nous pensions”, a-t-il rapporté.

“Malheureusement, des voleurs sans vergogne ont pillé un grand nombre de biens”, a dénoncé M. Zada.

Samedi, il avait estimé des “millions de dollars de pertes”.

Un photographe de l’AFP qui s’est rendu sur le lieu de l’incident dimanche a décrit des flammes et de la fumée flottant toujours au-dessus des carcasses calcinées des véhicules.

Des centaines de personnes se disant propriétaires de camions se sont rassemblées autour du cordon de police dans l’espoir de s’approcher du site de l’incendie.

Selon le ministère des Finances, le feu a débuté dans un camion selon les rapports prémilitaires.

L’incident a causé “de lourdes pertes financières”, dont du carburant, des camions-citernes et des infrastructures du bureau de douane, a-t-il regretté.

Une délégation a été envoyée de Kaboul pour enquêter sur l’incident, a précisé le ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AccepterEn savoir plus