Doutes sur les Jeux olympiques

La quatrième vague de contaminations COVID-19 annoncée

0

Presse-Net

Alors que les Japonais sont de plus en plus hostiles à la tenue des JO de Tokyo, sur fond de pandémie de Covid-19 persistante, le Japon va étendre les mesures d’urgence à dix régions dans le sillage d’une quatrième vague de COVID-19 , ce qui doit remettre en question la tenue des Jeux olympiques d’été à Tokyo. D’ailleurs le numéro deux du principal parti au pouvoir a agité la possibilité d’une annulation !

Déjà reportés, les Jeux Tokyo 2020 peuvent finir par passer à la trappe. En effet, au Japon, où la vaccination progresse à un rythme très lent (1,1 million d’habitants ont reçu une dose sur 126 millions), pourtant la cérémonie d’ouverture est censée se tenir dans 99 jours.

Le spectre d’une annulation commence à se préciser : “Nous devrons annuler ces Jeux sans hésiter si ce n’est plus possible” de les organiser, a déclaré Toshihiro Nikai, secrétaire général du Parti libéral-démocrate (PLD, conservateur)

D’autres officiels ont minimisé ces propos, mais l’opinion publique japonaise se montre de plus en plus hostile à l’événement, et est déjà inquiète de cette quatrième vague de contaminations COVID-19, annoncée par les principaux experts sanitaires japonais.

Un haut responsable japonais a déclaré jeudi que l’annulation des Jeux olympiques de cette année reste une option si la situation du coronavirus devient trop grave.

Le relais de la flamme, réduit, est déjà en cours. Les supporteurs étrangers se sont vu interdire l’accès aux Jeux et les responsables affirment que les supporteurs nationaux pourraient également être exclus.

L’état d’urgence permet aux autorités locales d’ordonner aux bars et aux restaurants de réduire leurs horaires et d’imposer des amendes à ceux qui ne s’y conforment pas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AccepterEn savoir plus