Huawei résiste à l’offensive de Trump

Connect 2020: Il faut pour la 5G que l’industrie mettra en place des « normes rationnelles

0 2
Les participants à la conférence Huawei Connect 2020 à Shanghai, mercredi 23 septembre.

Huawei n’a pour l’instant pas observé d’impact négatif de l’initiative américaine baptisée Clean Network sur son activité mondiale dans le domaine de la 5G, et espère que l’industrie mettra en place des « normes rationnelles » pour la 5G au lieu de laisser une seule administration ou quelques politiciens définir ce qu’elles doivent être, a déclaré un cadre du groupe au Global Times mercredi.

Ces commentaires répondent à l’intention annoncée par les États-Unis le mois dernier d’élargir l’initiative Clean Network, qui vise à retirer tout produit ou service chinois des réseaux de télécommunications.

Sous la houlette du secrétaire d’État Mike Pompeo, les États-Unis ont dévoilé le 6 août une approche en cinq volets, dans l’espoir que des mesures seront prises pour retirer les applications mobiles chinoises téléchargeables sur Apple et Android. Les smartphones de Huawei se verront interdire l’installation préalable à la vente d’applications américaines populaires, et l’utilisation de services en nuage offerts par les géants chinois Alibaba, Baidu et Tencent sera déconseillée.

« Je pense que les pays, nos clients et les opérateurs feront des choix judicieux en vertu de règles factuelles et rationnelles. Nous n’avons pas observé d’impact évident de l’initiative américaine sur les activités 5G de Huawei », a déclaré au Global Times David Wang Tao lors d’une interview de groupe mercredi.

À l’ère du numérique, nous avons besoin d’une règle objective et rationnelle pour promouvoir notre prospérité économique et pour renforcer la sécurité, la fiabilité et la confiance mutuelle, a indiqué M. Wang.

« En tant qu’entreprise, nous espérons que les gouvernements de divers pays pourront compter sur la certitude quant aux règles et systèmes en vigueur, afin d’indiquer la direction à suivre pour le développement des entreprises. En ce qui concerne la 5G, sa définition, sa propreté et sa sécurité nécessitent des normes rationnelles, cela ne peut pas être décidé par un certain gouvernement ou un certain responsable politique », a-t-il souligné.

Un cadre clair de lois et règlements permet à chaque pays de choisir ses fournisseurs de technologie et de promouvoir sa compétitivité sociale globale, au lieu de définir un réseau propre « pour répondre à un objectif spécifique », a noté M. Wang.

Le ministère chinois des Affaires étrangères avait auparavant qualifié l’initiative américaine d’action « arbitraire » contraire aux principes du marché et aux règles du commerce international, et visant à préserver la domination des États-Unis dans le secteur des hautes technologies.

« Les États-Unis ont d’innombrables taches au tableau, mais parlent sans cesse de réseau propre. C’est absurde et risible », a estimé Wang Wenbin, porte-parole du ministère, en ajoutant qu’aucun incident de sécurité impliquant des entreprises chinoises n’avait été observé, alors que des projets de surveillance américains comme le programme PRISM ont été compromis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AccepterEn savoir plus