Alerte: Des graines expédiées à des anonymes depuis la Chine

Des particuliers reçoivent depuis plusieurs semaines des graines qu’ils n’ont jamais commandées. Ces plantes sont potentiellement porteuses de maladies étrangères, alerte le ministère de l’Agriculture.

0 6

Le 23 août 2020)

Des graines qui sèment l’inquiétude sur la planète : depuis quelques semaines, des particuliers reçoivent des sachets de graines qu’ils n’ont jamais commandés, souvent en provenance de Chine.

Le phénomène touche de nombreux pays, et des cas similaires ont été signalés en France, au Canada, en Israël ou au Royaume-Uni.

Selon le ministère de l’ Agriculture français, ces graines pourraient s’avérer « vectrices de maladies non présentes sur le territoire français ou s’avérer être des plantes invasives ». Un communiqué a été publié jeudi visant à mettre en garde toute personne recevant ces colis de graines de « ne surtout pas les semer ».

Afin de se débarrasser convenablement de ces semences, le ministère indique les démarches à suivre : placer les graines dans un sac plastique et le jeter hermétiquement clos dans la poubelle d’ordures ménagères afin qu’elles soient détruites.

Par ailleurs, il demande « à des fins d’investigations » d’envoyer des photos des bordereaux d’envois des emballages et des sachets contenant les graines à l’adresse : bnevp.dgal@agriculture.gouv.fr. Celle-ci correspond à la Brigade nationale d’enquêtes vétérinaire et phytosanitaire du ministère de l’Agriculture et de l’alimentation.

Les autorités sanitaires américaines ont elles aussi multiplié les avertissements. Après analyse, les graines reçues outre-Atlantique seraient seulement des graines de menthe, de concombre, de melon ou de fleurs.

Pour le ministère de l’Agriculture américain, ces envois à des anonymes ressemblent à une technique qu’on nomme « brushing » : très développée dans l’e-commerce, cette escroquerie vise à recueillir pour les sites marchands des avis favorables de manière illégale, mais très aisée.

En effet, de nombreux sites d’e-commerce n’autorisent pas à donner un avis sur un vendeur tant que le colis n’a pas été réceptionné par l’acheteur. En envoyant un colis sans valeur, comme des graines, un acheteur complice peut déposer un avis favorable sur le site du vendeur.

Ce tour de passe-passe permet aux plateformes de multiplier les avis élogieux ainsi que leur nombre de commandes, donnant ainsi l’illusion d’être un site fiable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AccepterEn savoir plus