L’Alliance atlantique peut-elle encercler la … Chine?

Le Japon appelle l'Otan à étendre son ... parapluie sur l'Asie

0

Bassam Tayara

Il est vrai que les yeux étaient tournés la semaine passée vers Genève et la rencontre Biden-Poutine, mais c’est la Chine qui a occupé l’espace de préoccupation majeur des médias !

Puis vint la déclaration du ministre japonais de la Défense Nobuo Kishi devant la sous-commission de la sécurité et de la défense du Parlement européen “La Chine a renforcé sa capacité militaire très rapidement et nous ne savons pas quelles sont les intentions chinoises”.

Le Ministre ne se contentait pas d’attirer l’attention du parlement Européen sur le danger que représente l’armement massif de la Chine, mais il parlait surtout en s’adressant indirectement à l’OTAN qui venait de clôturer une réunion oh combien importante avec le retour des États-Unis sur la scène européenne.

Cette déclaration japonaise devant le Parlement européen représente une première et cela pour deux raisons :

  • Ce communiqué adressé aux instances du Parlement était en réalité adressé à l’OTAN. Le Japon n’en fait pas partie, mais Tôkyô montre qu’elle a une bonne lecture sur les préoccupations de l’Europe et de l’Atlantique au vu du rapprochement entre Pékin et Moscou.
  • Ce communiqué peut être compris en tant qu’appel du Japon à travers l’Europe à étendre l’activité de l’Alliance atlantique au de-là de ces limites actuelles qui sont l’Afghanistan.

En effet s’il y a extensions des activités de cette alliance militaire atlantique vers l’Asie, cela ne fera absolument pas plaisir à Pékin. Tôkyô en insistant sur les intentions militaires de la Chine dans ce communiqué, elle s’adresse également aux dirigeants chinois pour leur dire que l’expansion au-delà du nécessaire des forces armées rouges est très préoccupante, et si le Nato avec l’Europe étend ses compétences jusqu’aux frontières de la Chine ce n’est que pour répondre à ces provocations.

Un autre élément important dans ce communiqué, le Japon inclut les pays asiatiques dans ce cercle de préoccupation, ce qui fait qu’un Nato asiatique serait l’équivalent d’un encerclement de la Chine à l’image de ce qui fut l’encerclement de l’URSS à l’époque de la Guerre froide.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AccepterEn savoir plus