Qui est Kamala Harris ?

Une image chaleureuse qui contraste avec une certaine rigidité est-ce le manque d’authenticité?

0 112

Presse-Net (Paris)

Le président démocrate Jo Biden avait choisi Kamala Harris, 55 ans pour être vice-présidente des États-Unis. Il a été élu donc ils entrent d’un seul pas à la Maison Blanche.

Qui est Kamala Harris ?

Sénatrice noire première femme à occuper ce poste qui la met à la porte de la présidence le président élu ayant 77 ans il est peu probable qu’il rempile, et elle sera la mieux placée pour prétendre à lui succéder.

Harris est forte d’un parcours brillant, digne du meilleur rêve américain malgré quelques déboires tout au long de sa carrière.

La sénatrice rêvait de devenir la première présidente noire des États-Unis elle a sans doute, un œil sur la présidentielle de 2024 et l’espoir de briser, alors, l’ultime plafond de verre qui empêche une femme d’y accéder et de plus une femme de couleur.

Depuis les débuts de sa carrière, cette fille d’un père jamaïcain et d’une mère indienne accumule les titres de première de classe. Après deux mandats de procureure à San Francisco (2004–2011), elle avait été élue, deux fois, procureure générale de Californie (2011–2017), devenant alors la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l’État le plus peuplé du pays.

Puis en janvier 2017, elle avait prêté serment au Sénat à Washington, s’inscrivant comme la première femme originaire d’Asie du Sud et seulement la deuxième sénatrice noire dans l’histoire américaine.

Kamala Harris a grandi à Oakland, dans la Californie progressiste des années 1960, fière de la lutte pour les droits civiques de ses parents immigrés : un père professeur d’économie, et une mère, aujourd’hui décédée, chercheuse spécialiste du cancer du sein. Elle a fait ses études à l’université Howard, fondée à Washington pour accueillir les étudiants afro-américains en pleine ségrégation, et rappelle régulièrement son appartenance à l’association d’étudiantes noires “Alpha Kappa Alpha”.

Au Sénat, elle s’est fait connaître pour ses interrogatoires serrés, au ton parfois glaçant, lors d’auditions sous haute tension reliquat de son passé de procureure qui a pèsé aussi contre elle.

Des électeurs noirs et progressistes déplorent sa réputation de dureté. En cause, notamment, ses initiatives passées de procureure pour punir durement de petits délits qui ont, selon ses critiques, affecté surtout les minorités.

À la rencontre des électeurs, son image chaleureuse contraste aussi avec une certaine rigidité, fleurant parfois le manque d’authenticité.

“Elle est perçue par certains, surtout chez les jeunes noirs, comme faisant partie du problème, pas de la solution”, met en garde David Barker, professeur en sciences politiques à l’American University.

Reste à voir si elle parviendra désormais à jouer son rôle aux côtés de Joe Biden, à la Maison Blanche

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. AccepterEn savoir plus